Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nigeria.jpgAu moins une personne a été tuée et des maisons incendiées dimanche 26 décembre dans la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, où la tension reste vive après une série d'attentats à la bombe perpétrés la veille de Noël. "Il y a eu quelques échauffourées entre deux groupes mais la situation est maintenant sous contrôle", a déclaré à l'AFP un commissaire de la police de l'Etat du Plateau dont Jos est la capitale. "Nous n'avons vu qu'un mort" et "une ou deux maisons ont été incendiées", a-t-il dit sans donner de précisions sur la victime. Un journaliste de l'agence Reuters évoque de son côté "des dizaines de maisons en flammes".

Trente-deux personnes avaient été tuées et 74 blessées vendredi, dont beaucoup faisaient leurs courses à la veille de Noël, dans des explosions à Jos, à la limite entre le nord majoritairement musulman et le sud principalement chrétien du pays le plus peuplé d'Afrique. Une église a également été visée.

DIMENSION TERRORISTE

Dimanche, l'armée avait été déployée en force pour patrouiller dans les rues de Jos afin d'empêcher une nouvelle flambée de violences dans une région qui est régulièrement le théâtre d'affrontements intercommunautaires et où l'approche des élections, prévues en avril, a fait monter la tension.

Le chef d'état-major de l'armée, le général Ihejirika, a estimé que les attentats de vendredi à Jos, sans précédent, changeaient la donne dans la région. "Le recours à des bombes ajoute une dimension terroriste" a-t-il dit à Port Harcourt (sud) cité dimanche par les médias locaux, alors que les violences dans le centre du Nigeria opposaient jusqu'à présent les communautés chrétienne et musulmane dans un cycle d'attaques et représailles mais n'incluaient généralement pas d'attentats à l'explosif.

Source: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/12/26/nouvelles-violences-au-nigeria_1457924_3212.html

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest