Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thorning-schmidt-danemarkLe Danemark a élu pour la première fois, jeudi, une femme à la tête de son gouvernement, délogeant la coalition de centre droit après dix ans de réformes favorables aux marchés et de resserrement des politiques d'immigration.

Les résultats presque complets indiquent que l'alliance de gauche menée par la chef du Parti social-démocrate, Helle Thorning-Schmidt, a remporté une mince majorité au Parlement.

Le premier ministre sortant, Lars Loekke Rasmussen, a concédé sa défaite et annoncé qu'il remettrait la démission de son gouvernement vendredi à la reine Margrethe II.

Le nouveau gouvernement de gauche pourrait revenir sur certaines mesures d'austérité adoptée par le gouvernement sortant.

Une majorité du « bloc rouge » prive aussi le Parti populaire danois, opposé à l'immigration, de la balance du pouvoir dont il se servait pour resserrer les contrôles aux frontières et pour limiter le flux de demandeurs d'asile.

L'opposition de gauche a remporté 89 sièges au Danemark continental, contre 86 pour la coalition qui formait le gouvernement sortant, selon les résultats préliminaires portant sur 99 % des votes. Le « bloc rouge » devrait aussi remporter au moins deux des quatre sièges accordés aux territoires semi-autonomes du Groenland et des îles Féroé.

Le changement de gouvernement ne devrait pas provoquer de révolution majeure au Danemark, un pays orienté sur le consensus, où tous s'entendent sur la nécessité de maintenir un filet de sécurité sociale solide financé par des taxes et des impôts élevés.

Mais la gauche et la droite ne sont pas d'accord sur la profondeur des mesures d'austérité nécessaires pour maintenir à flot les finances du pays dans un contexte d'instabilité économique mondiale.

Helle Thorning-Schmidt, âgée de 44 ans, veut protéger le système de solidarité sociale en augmentant les impôts des riches et en prolongeant de 12 minutes la durée de la journée normale de travail.

Lars Loekke Rasmussen, âgé de 47 ans, pense quant à lui qu'une augmentation des impôts pourrait nuire à la compétitivité du Danemark, qui est déjà l'un des pays les plus taxés du monde.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/09/15/006-danemark-election-thorning-schmidt.shtml

Tag(s) : #Europe