Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La frontière entre Israël et l'Égypte sera bientôt renforcée. Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a en effet approuvé la construction de deux clôtures destinées à lutter contre l'immigration clandestine.

La première sera construite à proximité de la ville palestinienne de Rafah, ville située dans la bande de Gaza. Un autre mur sera érigé près de la mer Rouge.

À elles deux, ces barrières parcourront une distance de 120 km sur les 250 km que compte la frontière entre les deux pays.

Le projet a été approuvé dimanche soir, mais aucune date n'a été arrêtée pour le début des travaux. La construction des deux tronçons devrait coûter 400 millions de dollars à l'État hébreu, selon des médias locaux.

« C'est une décision stratégique pour assurer le caractère juif et démocratique de l'État d'Israël », a expliqué M. Nétanyahou par voie de communiqué. « Israël restera ouvert aux réfugiés de guerre, mais nous ne pouvons pas permettre que des milliers de travailleurs clandestins inondent Israël par la frontière du sud », a-t-il ajouté.

« Israël autorisera l'entrée de réfugiés en provenance de zones de conflit, mais ne permettra pas que ses frontières soient utilisées pour inonder le pays de travailleurs illégaux », a renchéri un haut responsable du gouvernement.

Le ministère israélien de l'Intérieur affirme que près de 300 000 étrangers illégaux vivent en Israël, un chiffre que les organisations des Droits de la personne jugent exagéré.

Une affaire interne, selon Le Caire

L'Égypte, de son côté, ne se sent pas particulièrement concernée par l'annonce du gouvernement Nétanyahou. « C'est une affaire israélienne », a simplement déclaré Hossam Zaki, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Pour les autorités israéliennes, la frontière avec l'Égypte est une véritable passoire.

Elles critiquent régulièrement l'Égypte pour son laxisme et son manque de contrôle sur la frontière.

La police estime que, chaque semaine, entre 100 et 200 immigrants, pour la plupart d'origine africaine, la franchissent.

Selon certaines sources, Israël caresserait le projet de boucler la frontière sur toute sa longueur.

Les 130 km restants seraient construits plus tard. Au total, le projet coûterait entre 1 et 1,5 milliard de dollars.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/01/11/003-isreal-egypte-cloture.shtml

Tag(s) : #International