Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AFP_100131bingu-wa-mutharika2_8.jpgAu premier jour du sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, les chefs d'État et de gouvernement des 53 pays membres se donnent un nouveau président.

Bingu wa Mutharika, président du Malawi, a été nommé à la présidence tournante de l'organisation, succédant ainsi au chef libyen Mouammar Kadhafi, qui avait déjà laissé entendre qu'il aurait aimé rester en poste.

L'homme de 76 ans a remercié les pays d'Afrique australe pour « leur soutien unanime et inconditionnel ».

Il faut aller au-delà des décisions, résolutions et déclarations et commencer à agir, le temps est venu de développer l'Afrique.
— Bingu wa Mutharika

Son prédécesseur, le colonel Kadhafi, a plaidé pour une Afrique unie.« Si nous avons une seule voix africaine, une seule politique étrangère dans les forums internationaux, alors nous serons entendus. Si nous ne nous unissons pas, nous serons encore une fois colonisés », a-t-il dit.

Solidaire d'Haïti
Dès l'ouverture du sommet, l'Union africaine a rendu un hommage aux victimes du tremblement de terre en Haïti. « L'Afrique étant la terre d'origine de ces populations haïtiennes meurtries, elle est au premier chef concernée », a déclaré le président de la commission de l'UA Jean Ping.

Selon lui, l'UA doit étudier la proposition du Sénégal « de voir dans quelles conditions on peut envisager un retour des Haïtiens qui le désirent en Afrique ».

Aussi à l'ordre du jour du sommet qui se poursuit jusqu'à mardi : l'avenir du Soudan, la guerre civile en Somalie, l'impasse politique à Madagascar et la situation en Guinée.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/01/31/002-Union-africaine-presidence.shtml

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest