Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CEDEAO.jpgLa LDRG accueille avec satisfaction de la résolution de l'ONU sanctionnant les groupes terroristes qui menacent l'intégrité territoriale de la CEDEAO.

Par ailleurs, la LDRG ne pense point que l'aval de l'ONU est nécessaire pour le déploiement d'une force militaire sous-régionale afin de déloger les terroristes et les groupes armées qui sèment la terreur au nord du Mali. Autant ces terroristes et ces groupes armés n'ont pas demandé l'aval de l'ONU avant d'agresser l'espace de la CEDEAO, autant la réponse militaire de la CEDEAO à cette agression ne doit nécessiter qu'une lettre d'information à L'ONU. Le Kenya n'a pas attendu l'aval de l'ONU pour chasser les Shebbabs somaliens hors de son territoire.

Les préjudices moraux, culturels, matériels et humains causés par l'agression de ces groupes terroristes à la CEDEAO sont de plus en plus importants. Cela n'est pas tolérable. La CEDEAO doit déployer un effort diplomatique consistant envers les pays du Maghreb et les pays de la péninsule arabique pour les associer à cette lutte qui est tout sauf une lutte contre l'Islam.

Tout retard dans la résolution de ce conflit ne dénotera que de la faiblesse du leadership Ouest-Africain. Et les conséquences en seront dévastatrices.

La LDRG

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest