Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le violent tremblement de terre qui a frappé Haïti mardi 12 janvier pourrait avoir fait des centaines de morts. La communauté internationale se mobilise mercredi pour porter secours à Haïti : de l'aide est acheminée à Port-au-Prince depuis les Etats-Unis, le Canada, l'Europe et les pays de la région. Des fonds étaient débloqués pour financer l’aide à ce petit pays des Caraïbes.

Le quartier général de la Minustah, la force de maintien de la paix des Nations unies en Haïti a été très sévèrement touché par le séisme. Plusieurs dizaines de casques bleus de différentes nationalités sont portés disparus. Nous n'avons aucune nouvelle des 200 ou 250 personnes qui se trouvaient dans les locaux au moment du séisme, dit l'ONU à Genève, la situation est très sérieuse.

Le personnel du Programme alimentaire mondial (PAM) va bien apparemment, il s'apprête à se mettre au travail.

Et on redoute un très lourd bilan : des centaines voire des milliers de personnes seraient ensevelies sous les décombres de Port-au-Prince, des bâtiments, des hôtels, des magasins se sont effondrés comme des châteaux de cartes et le centre- ville de la capitale serait détruit : 200 personnes sont portées disparues dans un grand hôtel, par exemple. Le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet l'a confirmé ce matin : L’hôtel Montana s'est effondré sous la force de la secousse d'une magnitude de 7 degré sur l'échelle de Richter.

Le séisme s'est produit hier vers 17heures (heure locale). Une minute, une seule, terrifiante, a suffi à tout dévaster et ces douze dernières heures il y a eu plus d'une dizaine de répliques.

Dans la capitale, une ville de 2 millions d'habitants, c'est le chaos. L'électricité est coupée, il y aurait des scènes de pillage. Le palais présidentiel s'est écroulé mais le président René Préval serait vivant, selon nos informations.

L'aéroport est-il en état de fonctionner ?

Cette aide doit être massive, prévient la Croix-Rouge. Selon l'organisation, « des stocks d'urgence sont pré-positionnés en Haïti et permettent de venir en aide à 3 000 familles pendant 3 à 4 jours mais il faut rapidement acheminer du matériel de secours supplémentaire.

Mais est-ce que l'aéroport est en état de fonctionner ? Il semble que oui mais rien n'est confirmé. En tout cas, toute la communauté internationale se mobilise.

La Banque mondiale est prête à débloquer une enveloppe en urgence. Les Etats- Unis vont fournir une aide civile et militaire, des sauveteurs et 48 tonnes d'équipement vont être acheminé sur place. Les pays d'Amérique latine ont rapidement proposé leur soutien, le Venezuela en tête. Le canada se dit disposé à agir. La Grande-Bretagne est mobilisée tout comme le Japon, l'Allemagne et la France : 1400 ressortissants français vivent en Haïti.

Des nouvelles via Twitter...

Juste après le début du séisme qui a frappé Haïti, et alors que le réseau téléphonique était coupé, Twitter, le site de micro blogging, a servi de relai d'information.

Peu après les premières secousses, c’est par Twitter que les informations ont filtré. Des internautes ont rapidement témoigné pour donner des nouvelles à leurs proches, et ils ont été rapidement relayés par d'autres internautes à travers le monde. Les premières photos des décombres ont été prises par l'animateur radio Carel Pedre depuis son téléphone portable (voir vidéo ci-dessus). Elles ont fait en quelques heures le tour de la planète.

Ce n’est pas la première fois qu’on utilise les réseaux sociaux dans un cas d’urgence. Déjà pour mémoire le seul moyen de communication qui existait le 11 septembre à New York à cause des lignes saturées, était le SMS. Ce qui change avec les systèmes des blogging et microblogging c’est la transmission en direct des témoignages et des images y compris en audio.

Des sites comme usstream.tv assurent depuis le début de la catastrophe un videochat en continu. Ce site est basé au Canada et avec une connection internet et une webcam, il assure une couverture en temps réel de cette catastrophe.

Plusieurs groupes ont été créés cette nuit sur Facebook pour venir en aide aux victimes de ce séisme. Soutiens et appels aux dons affluent sur la toile. Vous pouvez aussi vous connecter sur le lien de la croix rouge canadienne. Les internautes sont invités à participer à l’appel lancé par le rappeur Wyclef Jean, via son compte twitter. Son site est l’association YELE HAITI que l’on peut trouver sur le net.

Pour mémoire, Twitter est repris par l’institut de géophysique américain comme système d’alerte pour les tremblements de terre. Twitter earthquake detection consiste à collecter les messages publiés comportant les mots tremblements de terre et ses traductions dans les différentes langues.

Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100113-apres-le-seisme-haiti-communaute-internationale-mobilise

 

Tag(s) : #International