Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nil.jpgL'Egypte a rejeté le 14 mai un nouvel accord signé entre 4 pays d'Afrique de l'Est sur le partage des eaux du Nil, exprimant son opposition farouche à un tel projet. Réunis à Entebbe, les représentants de l'Ethiopie, l'Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie ont signé cet accord en négociation depuis une dizaine d'années entre les neufs pays riverains du fleuve pour un partage plus équitable de ses eaux. L'Egypte et le Soudan, principaux bénéficiaires du dernier traité de 1959, n'étaient pas officiellement présents à la cérémonie.

« Les accords sur le partage des eaux du Nil sont sacrés et ne peuvent être remis en question car ils relèvent du principe de l’intangibilité des frontières », a déclaré Hossam Zaki. Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangère a estimé que l’accord signé entre quatre pays aux sources du Nil à Entebbe n’était pas contraignant pour l‘Egypte.

Le ministre de l’Irrigation est allé plus loin en parlant d'« agression contre les droits en eau de l’Egypte », et a indiqué que son pays soutiendra devant toutes les instances que l’accord de partage équitable de l’eau d’Entebbe est « contraire au droit international ».

Toutefois, il n’est pas question, comme certains analystes l’on annoncé, de recourir aux armes et de provoquer la « première guerre de l’eau ». Pour Hossam Zaki, ce qui compte vraiment c’est qu’aucun projet ayant un impact négatif sur le quota de l’Egypte ne soit réalisé.

La presse cairote de ce samedi révèle que les autorités égyptiennes ont commencé une campagne auprès des bailleurs de fonds internationaux pour empêcher la réalisation de tout projet pouvant réduire son quota. Avec 55 milliards et demi de mètres cube par an, l’Egypte dispose de plus de la moitié du débit du Nil.

Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100515-eaux-nil-egypte-rejette-accord-entre-quatre-pays-afrique-est

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest