Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gabon-ministere_0.jpgL'audit général de la fonction publique a révélé l'existence de nombreux salariés fantômes. La refondation de l'administration et le recensement des agents de l'Etat font partie des réformes promises par le président gabonais, Ali Bongo. Les fonctionnaires fantômes coûtent deux milliards de Francs CFA par mois à l'Etat. Le ménage va commencer.

Un mois après la fin du recensement, près de 6 000 fonctionnaires manquent à l’appel. Le gouvernement est quasiment convaincu qu’il s’agit de fantômes ou de personnes qui percevaient un double ou un triple salaire.

Chaque mois, près de deux milliards de francs CFA partaient en fumée. Le dépoussiérage permettra de réaliser un gain annuel de vingt-cinq milliards de francs CFA.

« Les présumés voleurs de l’Etat seront châtiés », a averti le porte-parole du gouvernement Séraphin Moundounga. « Ils seront radiés du fichier de la fonction publique, mis en débet et traduits au besoin en justice conformément à la loi, s’il était établi qu’ils ont été jusque là indûment payés ».

L’Union des syndicats des agents de l’Etat exige un peu plus. Fridolin Mvé Messa, porte-parole : « Ce que nous demandons maintenant, c’est que la liste de ces gens-là soit connue et que nous puissions voir qui avait des bons de caisse, qui avait trois ou quatre salaires. Ce que je crains, c’est que, à ce niveau-là, ils n’aillent pas au bout de leur logique comme ils prétendent le dire ».

Les syndicalistes suggèrent que les gains réalisés soient consacrés à une augmentation générale des salaires.

Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100301-le-gouvernement-gabonais-depoussiere-fonction-publique 

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest