Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ONU-1-.jpgLes décès de 36 employés des Nations unies en Haïti ont été confirmés. Il s’agit de 19 casques bleus, 4 policiers et 13 civils. Mais la liste risque de continuer à s’allonger. Près de 200 employés onusiens sont portés disparus.

Jusque-là, l’événement le plus traumatique pour l’ONU avait été l’attentat suicide contre son quartier général à Bagdad, le 19 août 2003, où 22 personnes avaient péri, dont le chef de la mission, Sergio Vieira de Mello.

A New York, le siège des Nations unies est figé dans une attente angoissée. On n’a toujours aucune nouvelle du chef de la mission de l’ONU en Haïti, Edie Annabi, qui recevait une délégation chinoise lorsque le sol s’est dérobé.

Les heures s’écoulent, les espoirs s’amenuisent, et la liste des fonctionnaires qui ont péri sous les décombres s’allonge inexorablement. Il y a eu une seule lueur, jeudi 14 janvier 2010, lorsqu’une équipe de secours américaine a repéré sous quatre mètres de débris un garde du corps estonien encore en vie. Après lui avoir donné de l’eau, à travers un tuyau, les secouristes sont parvenus à l’extraire, mettant fin à un calvaire qui a duré 36 heures. L’homme n’avait aucune blessure majeure. Cet événement, qualifié de petit miracle par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a provisoirement regonflé le moral des employés de l’ONU. Mais rapidement, le pessimisme a repris le dessus.

Plusieurs dizaines d'employés onusiens sont toujours ensevelis sous les gravats, et ils n’ont donné aucun signe de vie. Avant ce tremblement de terre, la famille onusienne n’avait jamais perdu autant de ses membres en un seul jour. L’ONU est en train de vivre l’une des pages les plus sombres de son histoire.

Philippe Bolopion
Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100115-onu-vit-page-plus-sombre-son-histoire

Tag(s) : #International