Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bauxite_guinee.jpgLa Guinée vient de signer un contrat de cinq milliards de dollars avec la Guinée Alumina Corporation (GAC), un consortium de Dubaï et d'Abou Dhabi, pour l'exploitation de la bauxite dans le pays. La Guinée déteint les premières réserves mondiales de bauxites et le consortium GAC va exploiter dès 2014 la mine de Sangarédi. Un projet qui selon les autorités guinéennes devrait générer 14 000 emplois directs et indirects.

Un beau et gros contrat. Voilà de quoi rassurer tous ceux qui pensaient que les miniers fuyaient en masse la Guinée depuis trois ans. Après le départ de BHP Billiton, de Vale et le gel des activités de Rio Tinto, le gouvernement semblait s'être mis à dos les mastodontes anglo-saxons du secteur. Mais pour Alpha Condé, le salut est venu des Emirats.

Guinée Alumina Corporation, une co-entreprise de Dubai et d'Abou Dhabi, a décroché le contrat de la mine de Sangarédi et ses immenses réserves en bauxite. Un milliard de dollars sera consacré à la mine dès l'an prochain, pour une exploitation qui devrait commencer en 2017.

Au total, quatre milliards seront investis dans l'installation d'une raffinerie d'alumine d'une capacité de deux millions de tonnes, ainsi que dans le développement du port minéralier de Kamsar. L'usine pourrait commencer à produire dès 2022.

Cependant, on ignore comment le consortium émirati va conjuguer ce projet d'usine avec celle qu'il construit actuellement à Abu Dhabi. Qui aura la priorité entre la Guinée et les Emirats ? Le gouvernement guinéen devra apporter des précisions sur ce point. Néanmoins ce projet devrait générer des richesses importantes et créer des milliers d'emplois. Jusqu'à 14 000 au pic de l'activité, selon le ministre guinéen des Mines.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20131126-argent-golfe-persique-mines-guinee-emirats-arabes-unis

Tag(s) : #Economie-Guinée