Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tutu.jpgA 78 ans, Desmond Tutu annonce qu'il se retire de la vie publique. L'archevêque sud-africain, militant anti-apartheid et Prix Nobel de la paix 1984 ne se consacrera plus qu'un jour par semaine au groupe des « Elders » qui regroupe anciens chefs d'Etat et Prix Nobel de la paix.

C’est dans la cathédrale Saint-George du Cap, dont il a été l’archevêque pendant dix ans, que Desmond Tutu a ce jeudi 22 juillet 2010, annoncé son départ à la retraite. « L’Arche », comme le surnomment affectueusement les Sud-Africains, se retirera de la vie publique, après son 79e anniversaire, le 7 octobre prochain.

Le bouillonnant homme de foi a expliqué qu’au lieu de vieillir tranquillement à la maison avec sa famille, il a pour l’instant passé trop de temps dans les aéroports et les hôtels. Le Prix Nobel de la Paix 1984 a également évoqué un cancer de la prostate qui le fatigue depuis des années.

Laisser la place à la jeune génération

Une décision qui, selon lui, vient à un moment opportun, après que la Coupe du monde de football ait prouvé que « la notion d’Ubuntu n’est pas une construction théorique mais un principe vivant ». Ce concept d’Ubuntu ou humanité partagée, était au cœur du processus de réconciliation post-apartheid en Afrique du Sud, dont Tutu a été un des fers de lance.

Il a également expliqué qu’il était temps de laisser la place à la jeune génération de leaders, mais il est difficile de croire que la retraite de cet homme aux mille combats sera complète.

Il a d’ailleurs déjà annoncé qu’il allait poursuivre son travail avec le groupe des « Elders » (les anciens) et diriger le Centre Desmond Tutu pour la paix qui est actuellement en construction au Cap.

Un infatigable combattant

Considéré comme la conscience morale de l’Afrique du Sud, Desmond Tutu est né le 7 octobre 1931 à Klerksdorp, dans la région de Johannesburg. Souffrant de poliomyélite, il a souhaité devenir médecin mais sa famille ne pouvait pas lui payer ses études. Il est devenu professeur, avant de démissionner pour protester contre l’éducation de moindre qualité réservée aux Noirs. Il épouse Leah, en 1955, avec laquelle il aura quatre enfants. Il fut ordonné prêtre de l’Eglise anglicane à l’âge de 30 ans et s’établit à Johannesburg en 1975. Il dénonça alors, dans ses sermons, le système de ségrégation raciale et se prononça pour l’égalité des droits. Les habits religieux l’ont protégé des persécutions du régime de l’apartheid.

En 1984, il reçoit le prix Nobel de la paix et, deux ans plus tard, il est nommé archevêque du Cap, devenant le premier Noir à la tête de l'Eglise anglicane du pays. Après la fin de l’apartheid et l’avènement de la démocratie, en 1994, Nelson Mandela le place à la tête de la commission Vérité et Réconciliation chargée d’examiner les cas de violation des droits de l’homme pendant l’apartheid. Mais il a toutefois continué à critiquer les agissements de plusieurs politiciens sud-africains ces dernières années, dont l’ex-président Thabo Mbeki. Il a aussi critiqué sévèrement le président Robert Mugabe du Zimbabwe.

Desmond Tutu a également participé à des missions de paix sur plusieurs zones de conflit dans le monde : République démocratique du Congo, Soudan, Kenya, Palestine. Il est devenu, en 2007, le président du groupe The Elders (les Anciens) réunissant d’anciens dirigeants et Nobel de la paix comme Nelson Mandela, l’ex-président américain Jimmy Carter ou l’ex-secrétaire général de l’ONU Kofi Annan.

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest