Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président tchadien ira à Khartoum le 8 février prochain pour y rencontrer son homologue soudanais Omar el-Béchir. Il s’agit d’une étape importante dans la normalisation des relations entre les deux Etats voisins.

Idriss Déby Itno n’a pas mis les pieds à Khartoum depuis 2004. C’est lui-même qui a annoncé ce mercredi 3 février 2010 à Ndjamena ce déplacement pour un face-à-face avec son homologue soudanais Omar el-Béchir.

Cela faisait donc près de six ans que le président tchadien n’était pas allé chez son voisin de l’Est. Et à l'époque, les relations entre les deux pays étaient d'une nature bien différente.

La guerre au Darfour avait débuté depuis un an à peine, en 2003. Et Idriss Déby était alors solidaire du président Omar el-Béchir contre les rebelles soudanais du Darfour. Il est même devenu un temps médiateur dans la crise. Et pour cause, c'est avec l'appui du Soudan que le chef de l'Etat tchadien était parvenu au pouvoir en 1990. Idriss Déby ne voulait pas se fâcher avec son puissant voisin de l'Est.

Mais, en 2005, la méfiance s'installe entre les deux présidents. Les proches d'Omar el-Béchir accusent le président tchadien de soutenir le Mouvement pour la justice et l'égalité (MJE), l'un des principaux groupes rebelles du Darfour, dont le leader Khalil Ibrahim n'est autre que le cousin du demi-frère d'Idriss Deby. Côté tchadien, on soupçonne de plus en plus le gouvernement soudanais d'apporter un soutien logistique aux rebelles tchadiens qui, eux, ont trouvé refuge au Darfour.

2006 est une année charnière. En février, les deux pays signent pour la première fois un accord de paix à Tripoli. Mais deux mois plus tard les rebelles tchadiens lancent une attaque contre la capitale tchadienne, Ndjamena. Depuis, les relations sont en dents de scie.

Malgré la signature d'une multitude d'accords de paix, le Tchad et le Soudan s'accusent mutuellement de soutenir leurs rébellions respectives. Le 15 janvier dernier, les deux gouvernements signent pourtant un énième accord à Ndjamena. Mais l'annonce faite ce mercredi 3 février par Idriss Deby est une première, puisque c'est la première fois, depuis 2004, que le président tchadien accepte de se rendre au Soudan.

Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100203-idriss-deby-va-rencontrer-bientot-omar-el-bechir-khartoum

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest