Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2010-03-06T090228Z_910089615_GM1E6361BCG01_RTRMADP_3_TOGO_0.JPGLa colère de l'opposition au Togo qui appelle à la contestation pacifique. Elle dénonce les fraudes qui ont permis la réélection de Faure Gnassingbé à la présidence. Le chef d'Etat sortant a recueilli 61% des voix, selon des résultats provisoires, 34% pour Jean-Pierre Fabre le candidat de l'UFC. L'Union des forces pour le changement qui dit ne pas reconnaître les résultats ce dimanche 7 mars.

C'est Jean-Pierre Fabre en personne qui en fin de matinée, ce dimanche 7 mars, depuis le siège de son parti a annoncé qu'il ne reconnaissait pas ces résultats. Le candidat de l'UFC parle de « prétendue victoire de Faure Gnassingbé » et estime que c'est lui qui est arrivé en tête de cette présidentielle avec, entre 55 et 60% des voix . « Je conteste absolument les chiffres publiés car la procédure utilisée par la Céni est illégale » a-t-il expliqué . « Je veux que les résultats véritables soient publiés, si on me vole la victoire je ne me laisserai pas faire » a indiqué Jean-Pierre Fabre.

Contestation donc mais pas de manifestation de violence à Lomé. La capitale togolaise s'est reveillée dans le calme ce dimanche... Hier soir, samedi 6 mars, peu avant l'annonce des résultats par le président de la Commission électorale, le porte- parole du gouvernement avait mis en garde contre toute actions violente, « si les jeunes sortent pour manifester pacifiquement, il n'y aura pas de problème, mais s'ils sortent pour détruire nous n'allons pas faiblir » a déclaré Pascal Bodjona.

Deux nouveaux partisans de l'opposition ont été arrétés très tôt ce dimanche, précise un représentant de l'UFC, ce qui porte à douze le nombre de personnes interpellées depuis hier, 6 mars.

Source: http://www.rfi.fr/contenu/20100307-opposition-conteste-resultats-presidentielle-togolaise  

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest