Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo rsfL’expulsion, le 5 février 2011, du correspondant permanent à Moscou, du quotidien britannique The Guardian, Luke Harding, est un acte grave et choquant. Il constitue une mise en garde explicite et intolérable à l’attention de tous les correspondants de presse étrangers dans le pays. C’est une tentative, musclée, d’inciter à une couverture biaisée de l’actualité, c’est-à -dire à l’autocensure.

Cette décision est d’autant plus inquiétante qu’elle vise un correspondant de presse expérimenté, présent dans le pays depuis plusieurs années et parfaitement en règle avec l’administration russe. Les autorités russes s’éloignent un peu plus du respect de l’Etat de droit, puisqu’un visa peut perdre sa validité de manière discrétionnaire.

L’expulsion de Luke Harding confirme les inquiétudes quant à une pression accrue sur la société civile russe en amont de l’élection présidentielle de 2012, dans un climat économique et social tendu. Une tension dont les journalistes, en particulier locaux, font les frais comme en témoigne l’agression d’une extrême violence de l’un des journalistes du quotidien Kommersant, Oleg Kachine, en novembre 2010.

Empêcher un correspondant étranger résidant en Russie d’y rentrer après un séjour à l’étranger est une méthode rarement utilisée mais qui a connu des précédents. La journaliste moldave Natalia Morar, du magazine The New Times/ Novoie Vremia, en avait été victime, en décembre 2007. En 1989, Angus Roxburgh, du Sunday Times avait été expulsé d’Union soviétique, en représailles à l’expulsion du Royaume-Uni de onze citoyens soviétiques soupçonnés d’espionnage par le gouvernement de Margaret Thatcher.

La Russie occupe la 140e place dans le classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières en 2010. La violence contre les journalistes, l’impunité dont jouissent les assassins et les agresseurs des professionnels de la presse et l’absence criante de pluralisme dans les médias - en particulier audiovisuels - , sont les principaux ennemis de la liberté de la presse dans le pays.

Source: http://fr.rsf.org/russie-le-correspondant-du-guardian-08-02-2011,39501.html

Tag(s) : #Asie et Pacifique