Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

harper-kinshasa.jpgSi Stephen Harper trouve qu'il a bien fait de venir à Kinshasa, il espère néanmoins que le prochain Sommet de la Francophonie se tiendra dans un pays démocratique.

Alors que s'achève le grand rendez-vous des pays qui ont le français comme langue commune, le premier ministre canadien a confié dimanche qu'il avait choisi d'y participer avec certaines réserves, mais que cela avait finalement « valu la peine ».

Car sa visite lui a permis de rencontrer des gens de la société civile qui font vraiment changer les choses en République démocratique du Congo, a-t-il précisé. Selon lui, personne ne doute de la clarté de la position canadienne, soit que les ratés du processus électoral ayant mené Joseph Kabila à la tête de la RDC étaient « complètement inacceptables », tout comme les abus commis sur le plan des droits de la personne.

Malgré tout, il a dit espérer que le prochain Sommet de la Francophonie ou d'une autre organisation internationale se tienne seulement dans les États « avec des normes démocratiques ».

Il a d'ailleurs déjà menacé de ne pas se rendre au Sri Lanka pour la prochaine rencontre du Commonwealth, à moins que le pays respecte davantage les droits de la personne.

La décision de tenir le 14e Sommet de la Francophonie en RDC avait été prise avant les élections controversées de décembre dernier, pour lesquelles Joseph Kabila a été proclamé vainqueur.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/10/14/005-sommet-francophonie-bilan-dimanche.shtml

Tag(s) : #International