Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les principales forces d'opposition au régime du président Bachar Al-Assad ont convenu au terme d'une réunion de deux jours à Istanbul de s'unir au sein d'un conseil national, après des mois de tractations.

« Le Conseil national syrien (CNS) est le cadre qui réunit les forces de l'opposition et de la révolution pacifique. Il est le représentant de la révolution syrienne à l'intérieur et à l'extérieur », rapporte un extrait de leur manifeste, lu aux journalistes présents par l'opposant Burhan Ghalioune, qui en occupera la présidence.

Le manifeste présente le CNS comme ouvert à tous les opposants au régime, mais contre « toute ingérence extérieure qui porte atteinte à la souveraineté du peuple syrien », ce qui pourrait indiquer un refus d'une intervention internationale comme en Libye.

M. Ghalioune appelle cependant la communauté internationale à agir pour protéger la population syrienne contre les exactions du régime par « tous les moyens légaux ».

Le CNS regroupe notamment les Comités locaux de coordination (CLC) qui chapeautent les manifestations sur le terrain, les libéraux, les Frères musulmans interdits de longue date en Syrie, ainsi que les Kurdes et les Assyriens.

Selon des sources diplomatiques à Damas rapportées par l'AFP, la montée en puissance du CNS découlerait d'un accord entre Américains, Turcs et Frères musulmans, permettant de fédérer les trois principales tendances de l'opposition : nationalistes, libéraux et islamistes.

Le CNS espère maintenant obtenir la reconnaissance de la communauté internationale.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/10/02/002-syrie-opposition-conseilnational.shtml

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient