Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ligue3.1.jpgMesdames et messieurs,

Mes très cher(e)s compatriotes,

 

À l'heure où ils ne parlent tous à nouveau que d'élections, à l'heure où ils sont tous prêt à légitimer un régime qui ne tire aucunement sa légitimité du peuple de Guinée, c'est à cette heure précise que je me fais le devoir de vous informer de la reprise de la Campagne de jeûne pour la Nouvelle République. Du lundi 26 août au mercredi 28 août j'effectuerai 3 jours de jeûne consécutifs. Ces trois jours de jeûne complèteront à 36 le nombre de jours de jeûne effectués au cours de cette lutte.

 

La Campagne de jeûne poursuit 4 principaux objectifs:

 

1-Rappeler la Vérité sur la trahison faite à notre peuple par les élites politiques: il s'agit de la Vérité selon laquelle, au cours de cette période de transition, malgré les 25 dernières années d'oppression et de misère, la classe politique guinéenne a eu le coeur de rédiger à huit-clos et de décréter à nouveau des lois oppressives et asservissantes contre nous, nous le Peuple de Guinée. C'est la même Vérité qui nous amène à reconnaître qu'ils font tous partie de l'establishment guinéen car, même s'ils s'entre-déchirent entre eux pour accéder au pouvoir, personne d'entre eux ne remet en cause le régime qu'ils nous ont imposé, nous le Peuple de Guinée.

2-Rappeler la Vérité sur la dissidence: il s'agit de la Vérité selon laquelle, depuis les premières heures de la transition en décembre 2008, les démocrates réformistes que nous sommes ne cessent de lutter par leur âme et par leur chair contre la continuité dictatoriale et oppressive sur nos terres de Guinée. À ce jour, nous avons accompli 208 km de marche, 33 jours de jeûne, et récolté 620 signatures pour l'avènement de la Nouvelle République en Guinée. Depuis qu'ils ont dicté et décrété contre nous leurs lois oppressives, nous, les démocrates réformistes, sommes en dissidences vis-à-vis de l'establishment politico-militaire guinéen parce que nous refusons encore aujourd'hui de reconnaître les lois dictées et décrétées contre nous.

 

3-Rappeler la Vérité sur les 8 garde-fous compris au sein du projet Nouvelle République: il s'agit de la Vérité selon laquelle, depuis qu'ils ont dicté et décrété leurs lois oppressives, nous, les démocrates réformistes, non seulement nous sommes en lutte contre les lois oppressives dictées et décrétées contre nous, mais de plus, nous exigeons la tenue, avant toute élection, d'un RÉFÉRENDUM populaire sur une Constitution garantissant à notre nation: Un organe Anti-corruption indépendant des pouvoirs politiques; L'indépendance de notre Banque centrale; L'indépendance de notre système judiciaire; L'exploitation rationnelle de nos ressources naturelles et la redistribution équitables des richesses nationales; La responsabilité des gouvernants vis-à-vis du peuple (Parlement fort); La neutralité politique de nos forces de sécurité et de l'administration publique; Le rétablissement de l'équilibre ethnique au sein de nos forces de sécurité et à tous les niveaux de l'administration publique; Et enfin le partage du pouvoir de manière à garantir l'Unité nationale.

 

4-Inviter nos compatriotes à admettre et accepter la Vérité: il s'agit d'inviter nos compatriotes, où qu'ils se trouvent et quelques soient leurs sensibilités ethniques et politiques, à trouver la force et la lucidité de SIGNER la Pétition pour la Nouvelle République. Le Projet Nouvelle République est un projet qui nous dépasse tous et qui nous force à marcher ensemble vers quelque chose de plus grand que nos petits sentiments politiques ou ethniques. Aujourd'hui la pétition compte 620 signataires de toutes les sensibilités ethniques et politiques. Ce sont 620 voix qui s'élèvent chaque jour pour réclamer la tenue d'un RÉFÉRENDUM populaire sur le Projet Nouvelle République. Ces voix ne peuvent plus être étouffées et elles s'élèvent de toutes les familles guinéennes. Il est vrai, le Projet Nouvelle République à un ennemi de taille: c'est l'establishment politico-militaire guinéen. Mais, non seulement chacune des 620 signatures de cette pétition est une victoire contre cet establishment politico-militaire, mais de plus, la victoire finale est aussi à nous les persévérants qui luttent par la Vérité. La victoire finale est à nous car le mensonge est destiné à s'effondrer sur ses propres contradictions alors que la Vérité est destinée à se confirmer.

Mesdames et messieurs,
Je vous invite à vaincre en vous la fatalité et l'obstination dans le faux. Vous ne pouvez tout simplement pas accepter qu'on dicte et décrète contre vous des lois oppressives et asservissantes, ensuite s'attendre à ce que vos geôliers vous offrent paix, salut et quiétude. Ce n'est tout simplement pas possible. Depuis qu'ils ont dicté et décrété ces lois oppressives et asservissantes contre nous, vivons-nous vraiment paix, salut et quiétude sur nos terres de Guinée? Admettez aussi que c'est une pure Vérité le principe fondamental qui dit que "nul, si ce n'est Dieu, n'a le droit de dicter et décréter contre vous la manière dont vous devez être gouverné". Il est évident que c'est au peuple de dicter la manière dont il veut être gouverné à tous ceux qui veulent gouverner la Guinée. Ceux qui peuvent assumer et s'y soumettre solliciteront alors la confiance du peuple. Ceux qui ne peuvent pas se soumettre aux lois justes du peuple, nul ne les forcera. Admettez cette Vérité et libérez-vous du faux en joignant votre signature à la Pétition pour la Nouvelle République. Pour SIGNER, cliquez-ici

 

Mesdames et messieurs,

Si au bout du 36ème jour de jeûne l'establishment guinéen ne tient pas compte de notre voix et ne s'engage sur aucun calendrier pour le tenue d'un RÉFÉRENDUM populaire sur une Constitution contenant les principaux garde-fous du Projet Nouvelle République, alors en ce moment je m'exprimerai pour annoncer la phase suivante de la lutte. Tant que le pouvoir ne sera pas donnée à notre peuple de se prononcer par RÉFÉRENDUM sur la manière dont il veut être gouverné, alors cette lutte ne connaîtra aucune fin. Quant à ceux qui pensent que la Campagne de jeûne ne peut rien changer sur le cours de l'histoire en Guinée parce qu'elle ne blesse personne  et qu'elle ne fait pas couler du sang, ils sont libres de penser ce qu'ils veulent. Nous, au sein de la LDRG, nous croyons en autre chose et nous pensons différemment. J'invite l'ensemble de mes compatriotes a nous soutenir dans cette lutte. Dans cette lutte, se sont eux qui se fatigueront, pas moi. Je lutte par la Vérité et Je n'existe que pour cette lutte!

Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG

Tag(s) : #Transition-Guinée