Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bahrain armsUn millier de soldats saoudiens sont entrés dimanche soir à Bahreïn pour prêter main-forte aux autorités du pays aux prises avec un important mouvement de contestation populaire.

Ces troupes ont été dépêchées à Bahreïn à la demande du petit royaume qui a requis l'aide à ses voisins membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour faire face à la situation.

Dimanche, des milliers de manifestants antigouvernementaux ont envahi et bloqué les accès routiers du quartier des affaires de Manama. Ce blocus a provoqué d'immenses bouchons de circulation et empêché des milliers de Barheïnis de se rendre au travail.

Le Conseil de coopération du Golfe à la rescousse

Selon un conseiller de la famille royale des Al-Khalifa cité par Reuters, les troupes saoudiennes ne seront pas appelées à intervenir contre les manifestants. Elles auront pour mission d'assurer la sécurité des infrastructures stratégiques du pays notamment les installations pétrolières, électriques et les banques.

Ces troupes saoudiennes font partie d'une force commune d'intervention créée par le CCG en 1984. Cette force qui porte le nom de « Bouclier de la Péninsule » regroupe des soldats du Bahreïn, des Émirats arabes unis, du Qatar, d'Oman, d'Arabie saoudite et du Koweït.

La monarchie à la tête du Bahreïn est aux prises depuis plusieurs semaines avec un mouvement de contestation populaire qui réclame avec insistance des réformes politiques et l'instauration d'une véritable monarchie constitutionnelle.

Plusieurs réclament le départ immédiat de la dynastie sunnite des Al-Khalifa qui règne sans partage depuis plus de deux siècles sur le Bahreïn où la population est majoritairement chiite.

Dans les rangs du Conseil de coopération du Golfe (CCG), les monarchies voisines ont réaffirmé leur solidarité avec la famille royale du Bahreïn et promis de faire face « avec fermeté » à toute menace contre la sécurité de l'un de ses pays membres.

Une force d'occupation selon l'opposition

Les manifestants, de leur côté, accusent l'Arabie saoudite d'occuper militairement leur pays pour éviter la chute du régime. Les manifestants, qui protestent dans les rues du Bahreïn depuis le 14 février dernier, ont essuyé une violente répression de la part des autorités du pays. Une dizaine de personnes ont perdu la vie au cours de ces manifestations.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/03/14/005-bahrein-troupe-arabie.shtml

Tag(s) : #Moyen et Proche Orient