Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GN_NUTS1_FRS.jpgDans ma revue de presse quotidienne, je viens de lire à la Une d'un journal guinéen sur internet le titre suivant: "Une ONG favorable à la vulgarisation de la Constitution". L'ONG en question se dénomme "Tous Pour la Constitution (TPC)".

 

  • Je n'ai rien contre, mais je vais d'abord commencer pour le nom de l'ONG: Tous Pour la Constitution. Cela veut dire qu'il y aurait des gens qui sont contre la Constitution. Ne trouvez-vous pas cela très étrange? En Guinée personne n'est contre la Constitution. Le pouvoir en place est pour; l'opposition est pour; et la majorité de la société civile officielle est pour. Donc je me demande pourquoi choisir "Tous Pour la Constitution" s'il n'y a personne contre la Constitution. Je sais que ce n'est pas encore drôle, mais pour la LDRG c'est très drôle.  Et peut-être vous comprenez pourquoi!!

 

  • Puis, le plus drôle dans cette affaire, c'est le fait que la mission de l'ONG est de vulgariser la constitution auprès des populations. Franchement, c'est le monde à l'envers!! Par définition, la constitution est l'émanation du peuple. Le peuple doit être partie prenante dans la rédaction de sa constitution et dans l'adoption par référendum de sa constitution. Donc on se demande pourquoi l'ONG se fait autant de mal à vulgariser auprès des populations ce qu'elles sont déjà censées connaître?? 

 

NE PENSEZ-VOUS PAS QU'IL Y A UN NON-SENS DANS TOUT CE CINÉMA?

 

  • D'abord, il y a bien des personnes qui sont contre la constitution qui a été dictée et décrétée contre le peuple de Guinée: depuis le début de la transition en Guinée, c'est seulement la LDRG et l'ensemble de nos sympathisants qui sont contres ces lois oppressives. Nous comptons aujourd'hui 437 signataires, nous avons accomplis 26 jours de jeûne, et nous avons réalisés 208 km de marche pour refuser les lois oppressives dictées et décrétées contre nous. Mais je ne pensais pas que nous sommes autant puissant pour nécessiter la création d'une ONG en Guinée.

 

  • Puis, l'ONG se comporte en maître esclave. Vous savez, à l'époque de l'esclavage, il y avait le propriétaire des esclaves (celui qui va les acheter) et le maître esclave (celui qui informe les esclaves des règles de comportement). En Guinée, le propriétaire des esclaves est l'establishment (pouvoir en place et classe politique). Ce sont eux qui se sont réunis à huit-clos pour dicter et décréter contre le peuple la manière dont il sera gouverné. Et voilà qu'il se trouve qu'il y a désormais un maître esclave (ONG) pour dire aux populations la bonne conduite à adopter pour faire plaisir aux propriétaires.

 

C'est simple! La LDRG accuse les responsables de cette ONG, avec tout le respect que je les dois, de complicité d'esclavage contre une population oppressée et asservie. Nous les invitons à ne pas se donner autant de peine pour vulgariser des lois oppressives et asservissantes aux populations guinéennes.

 

Au sein de cette marée d'esclave, il y a désormais des hommes libres, ceux qui sont contre la constitution dictée et décrétée contre le peuple. Nous sommes les Démocrates-Réformistes, et nous sommes en lutte pour que le peuple de Guinée rédige par lui-même et approuve par référendum sa propres Constitution et ses propres lois. Tant que ça ne sera pas le cas, nous continuons la lutte!

 

Merci de signer et de faire signer la Pétition pour la Nouvelle République: Cliquez ici! Chaque signature compte!

 

Mamadou Oury Diallo

Président de La LDRG

Tag(s) : #Société-Guinée