Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sall-wade.jpgLes premières estimations non officielles de l'élection présidentielle tenue dimanche au Sénégal semblent indiquer qu'un deuxième tour sera nécessaire pour départager les 14 candidats en lice.

Pour Macky Sall, l'un des principaux candidats d'opposition et ancien premier ministre du président sortant, Abdoulaye Wade, un second tour est inévitable.

L'un des responsables de sa campagne, Jean-Paul Dias, avait déclaré plus tôt que M. Sall était au « coude à coude avec le président Abdoulaye Wade », ce dernier étant « autour de 34 à 36 % » et Macky Sall autour de « 32 % à 34 % ».

Les résultats partiels, communiqués par des médias et des candidats d'opposition, n'ont toutefois pas convaincu Abdoulaye Wade. Il n'y voit aucune tendance lourde permettant de tirer une conclusion concernant un éventuel second tour.

Le pays est divisé sur la décision du président sortant de se représenter pour un troisième mandat. La Constitution a été modifiée en 2001 pour limiter à deux le nombre de mandats présidentiels consécutifs, mais Abdoulaye Wade considère que cette limitation ne s'applique pas à lui, puisqu'il a été élu en 2000, soit avant la révision constitutionnelle.

Malgré les violences préélectorales qui avaient fait au moins six morts, le premier tour de la présidentielle s'est déroulé dans le calme et a mobilisé les électeurs. Le taux de participation est de 60 %, soit 10 points de moins qu'à la présidentielle de 2007.

Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/02/27/006-senegal-presidentielle-premier-tour.shtml

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest