Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Radio-Canada / Nigeria : les filles enlevées seront traitées en esclaves, dit Boko Haram

Le groupe islamiste Boko Haram revendique dans une vidéo obtenue par l'Agence France presse l'enlèvement de 276 jeunes filles dans leur école secondaire de Chibok, dans le nord-est du pays, le 15 avril dernier. « J'ai enlevé vos filles », confirme le chef du groupe, Abubakar Shekau, dans l'enregistrement de 57 minutes.

Shekau dit aussi que les écolières seront traitées en « esclaves », « vendues » et « mariées » de force. Les jeunes filles ont été enlevées, dit-il, parce que « l'éducation occidentale doit cesser » et que les filles « doivent quitter l'école » et « être mariées ».

Parmi les 276 adolescentes âgées de 16 à 18 ans qui ont été enlevées, 53 ont réussi à s'enfuir jusqu'ici, selon la police.

Dans une entrevue accordée au journal nigérien Sunday Punch en fin de semaine, deux jeunes filles qui ont réussi à s'échapper racontent que les ravisseurs portaient des uniformes militaires et ont prétendu être des soldats lorsqu'ils sont entrés dans l'école. Les adolescentes ont compris qu'ils étaient des insurgés lorsqu'ils se sont mis à crier et à tirer sur les gardiens de sécurité de l'école.

Les jeunes filles ont réussi à s'échapper quand le camion qui les transportait est tombé en panne. Elles ont alors sauté en bas du véhicule et se sont cachées dans des buissons.

Au cours de la fin de semaine, le président du Nigeria Goodluck Jonathan a demandé de l'aide aux États-Unis pour combattre le groupe islamiste. Le président Barack Obama se serait toutefois montré réticent en raison des allégations de graves violations des droits de l'homme par les forces de sécurité nigériennes, qui sont accusées d'avoir procédé à des exécutions sommaires.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a néanmoins promis de l'aide. « Le kidnapping de centaines d'enfants par le Boko Haram est un crime impensable, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le gouvernement nigérian à ramener ces jeunes filles chez elles, et pour traîner les coupables en justice », a déclaré M. Kerry lors d'un séjour en Éthiopie.

La semaine dernière, des manifestations ont eu lieu dans les principales villes du Nigeria par des habitants en colère qui accusent le gouvernement d'en faire trop peu pour retrouver la trace des jeunes filles.

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/05/05/003-adolescentes-boko-haram-nigeria.shtml

Tag(s) : #Afrique de l'Ouest, #Afrique