Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

personnes-executees-chine.jpgLa Chine a réduit vendredi le nombre de crimes passibles de la peine de mort sur son sol, en retirant notamment certains crimes économiques d'une longue liste qui en fait le pays qui exécute à lui seul plus que le reste des États du monde.

Le comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (ANP - parlement) a adopté un amendement au code pénal qui retire 13 crimes de la liste des 68 passibles de la peine capitale, a-t-il indiqué sur son site internet.

 

«Les 13 crimes exemptés de la peine capitale sont principalement des crimes économiques et des crimes non accompagnés de violences», a déclaré Lang Sheng, un délégué du parlement.

«Bien entendu, nous conservons la peine capitale (...) en fonction des besoins de notre développement économique et social», a-t-il ajouté.

Le trafic d'organes pourrait toutefois bientôt être passible de la peine capitale, selon un projet de loi soumis cette semaine au parlement à Pékin, avait rapporté jeudi la presse officielle.

Le nombre de personnes exécutées en Chine n'est jamais divulgué. Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International, la Chine exécute à elle plus de condamnés que tous les autres pays réunis.

Dans un rapport publié en 2010, Amnesty évaluait à «plusieurs milliers» le nombre de personnes exécutées chaque année en Chine, l'Iran venant en 2e position en 2009, avec 388 exécutions.

L'an passé, Pékin a néanmoins pris des mesures visant à limiter l'application de la peine de mort, imposant notamment un feu vert de la Cour suprême avant toute exécution.

Sur les 68 crimes (avant la révision de la liste) qui peuvent valoir à leur auteur la peine capitale, 44 n'impliquent pas de violences, telle la corruption. La majorité des condamnés sont exécutés pour meurtre, vol avec violence et trafic de drogue.

Source: 

Tag(s) : #Asie et Pacifique